THE               MUSEUM   

             

 RADIO-TECHNA

Presentation (français)
Presentation (english)
Early Radio (and before)
Military 1st WW
J.HUET
H.HURM
LEMOUZY
DUCRETET
PERICAUD
La Radio Industrie
RADIO-TECHNA
VITUS
Miscellaneous 20-25
Miscellaneous 20-25 (2)
Miscellaneous 25-30
Misc crystal sets
Misc crystal sets (B)
Misc crystal sets (2)
PHILIPS
SONORA
Miscellaneous 30-40
Miscellaneous 40-60
Miscellaneous 40-60 (2)
Atwater Kent
American Radios
American Radios 2
Metal radios
Early HI-FI
Test equipements
Loudspeakers
Medical
JC Verdier products

 

Cette page est la porte d'entrée vers un important dossier consacré au constructeur RADIO-TECHNA. J'engage les visiteurs à lire l'avant-propos ci-dessous avant de passer aux pages suivantes. Les moins courageux peuvent aussi cliquer sur le logo ci-dessous pour accéder directement à ma collection d'appareils Radio-Techna.

DERNIERES MODIFICATIONS :  Fevrier 2015

The present page is the first of a large file dedicated to RADIO-TECHNA radios. Please read the foreword below. The effortless persons could click on the next logo for direct access to my Radio-Techna collection.

LAST UPDATED : September 2013

                                                                                                                    

                                                                              Cliquez sur le logo pour un accès direct à la collection Radio-Techna

                                                                                Click on the logo for direct access to the Radio-Techna collection

 

                                                                                                                        AVANT PROPOS

                                                                                                          (go down for the english version)

 

12 décembre 1991, Aujourd'hui c'est la vente de Chartres, la grande fête bi-annuelle des collectionneurs de radios. J'ai décidé de m'acheter un beau poste à lampes extérieures et mon choix s'est porté sur un PARM type Australia abondamment décrit au catalogue. Le N°532, sommairement décrit et non photographié, n'a absolument pas attiré mon attention durant les heures passées à parcourir la brochure à la maison. En arpentant les allées de l'exposition je découvre ce tout petit poste à une lampe intérieure, encore recouvert de la poussière du grenier dont, sans doute, il vient juste d'être extrait. Radio-Techna ! cette marque m'est totalement inconnue mais l'objet est loin d'être banal, il est même fort séduisant. J'ai toujours beaucoup aimé ces "tiroirs de l'inconnu" qui ajoutent au plaisir de l'achat celui de la découverte -un Ducretet piano, c'est certes très beau mais depuis 25 ans j'en ai croisé des dizaines-. Il n'y a pas à discuter, ce Radio-Techna me plait et je le veux. Mise à prix 500 ....600...700...1000....1500....Je ne suis apparemment pas le seul à trouver ce poste intéressant....2000....2500....c'est chaud....3000...je fatigue -j'ai déjà acheté le PARM-...3100....un dernier effort...3200...ouf, adjugé, il est pour moi, c'était limite. Je néglige un 2em Radio-Techna beaucoup moins beau vendu juste après et je repars satisfait de ma journée. Le PARM restera à la maison durant plusieurs années à prendre la poussière sans bouger de son étagère. Le Radio-Techna sera le début d'une belle aventure.

Une marque, Radio-Techna, un numéro, 36, ...assurément ce petit poste à fière allure après quelques heures consacrées à sa remise à neuf ...mais pour l'instant je ne sais rien de plus. SET, Irradia, Huet, Defay, Omégadyne..., depuis longtemps déjà je me suis fait une sorte de spécialité de ces tout petits constructeurs qui au cours des années 20 ont voulu faire aussi bien voir mieux que les plus grands. Quelque part, cette collection menée hors des terrains balisés engendre une frustration, celle de rien pouvoir connaître des artisans qui ont façonné de leurs mains de si merveilleux appareils. Derrière une marque quelconque il y a forcement un nom, une entreprise, une activité mais la plupart du temps il n'en reste rien qui soit saisissable par l'historien. L'histoire s'est évanouie en même temps que les hommes, seuls demeurent les objets.

Mai 1992, j'ai beaucoup parlé de mon Radio-Techna, je l'ai montré à d'autres collectionneurs, je l'ai amené à Riquewihr...manifestement personne ne connaît, personne n'a jamais vu...et puis finalement un ami très proche me prévient qu'il vient d'en voir un dans une collection...et qu'il est à vendre. Oui, mille fois oui, j'achète. L'appareil que je reçois après quelques semaines d'attente est une franche déception : Un poste batterie de la fin des années 20 d'une grande banalité (un type B4, je le saurai plus tard). A défaut d'être intrinsèquement intéressant, l'objet m'informe au moins d'un élément d'histoire. Radio-Techna n'est pas une marque éphémère. Mon constructeur inconnu a, pour le moins, traversé les années 20...et puis après ce deuxième achat il n'est plus tout à fait inconnu, il a maintenant un nom gravé dans l'ébonite : "P Horguelin, Ingénieur Radio-Electricien, Nuisement, Marne".

Minitel 36-11, Horguelin/Nuisement, je tente le coup...et le miracle se produit : Paul Horguelin/1 rue Haute/ Nuisement sur Coole. Au bout du fil une femme me répond, la voix est âgée mais encore ferme et décidée : »Radio-Techna, bien entendu je connais, Paul Horguelin, le constructeur de ces appareils, était mon mari ». Devant moi, sur le bureau, un monolampe Radio-Techna. Au téléphone, Marguerite Horguelin, bientôt 90 ans, qui 68 ans plus tôt a gravé -je le saurais bientôt- la façade de mon monolampe. La situation est surréaliste, inouïe, inconcevable mais pourtant bien réelle. Je ne saurais dire combien de temps a duré la conversation, plusieurs heures en tout cas, ponctuées de nombreux « je ne sais plus », « c'est ancien vous savez » Au moment de raccrocher le combiné, j'en sait pourtant plus sur Radio-Techna que sur n'importe quel constructeur français. Mon aventure Radio-Techna peut enfin commencer.

Annonces dans le bulletin du club, discutions avec les meilleurs chineurs...toutes les personnes qui comptent dans le milieu de la collection savent désormais que je recherche des Radio-Techna...et cela fonctionne. Un, deux, parfois trois postes dans l'année, la collection s'enrichit à un rythme soutenu tandis-que l'histoire se complète par des contacts téléphoniques répétés avec Marguerite Horguelin et ses enfants. Je publie alors un 1er article dans le bulletin du CHCR (Club Histoire et Collection Radio).  En 1999 je rencontre pour la première fois Marguerite Horguelin à Nuisement. J'accède alors à de très nombreux éléments d'archive qu'il m'est permis de photographier ou de recopier. J'intègre quelques uns de ces éléments dans une nouvelle version de mon article pour les faire figurer sur mon nouveau site internet. Grâce à ce nouveau média, le monde entier est désormais en mesure de savoir que je recherche des Radio-Techna. Alors que j'ai maintenant , semble-t'il, fait à peut près le tour de ce qu'il y avait à trouver dans le circuit des collectionneurs, je suis de plus en plus fréquemment contacté par des particuliers qui me proposent le poste de leur grand père, tout juste sorti du grenier. En 2007 un Technadyne a traversé la manche pour rejoindre ma collection. Il n'avait sans doute pas vu la mer depuis 1927, année ou Paul Horguelin, pour quelque raison que j'ignore, l'avait emmené en Angleterre.

Au moment ou j'écris ces lignes -fin  2009-, Marguerite Horguelin n'est plus (elle est décédée le 21 décembre 2004). La collection Verdier/Radio-Techna est forte de 34 récepteurs auxquels il faut rajouter plusieurs amplificateurs, quelques alimentations et divers objets de moindre importance. Grace à la confiance établie au cours des années avec le famille Horguelin, j'ai pu faire l'acquisition récemment de quelques appareils jusqu'alors conservés dans un grenier à Nuisement. Parmi ces derniers se trouve le plus ancien récepteur Horguelin connu à ce jour.  Beaucoup d'autres Radio-Techna sont désormais identifiés et localisés dans des collections françaises ou étrangères. Parfois sublimes (les premiers), parfois d'un intérêt limité (la plupart des derniers), les postes Radio-Techna sont parmi les mieux balisés de la production française des années 20. Il n'est pas certain en effet que quiconque dispose d'informations d'une telle précision sur des constructeurs aussi connus que sont Fernand Vitus, Horace Hurm ou Pericaud, c'est peut-être aussi que personne n'a fait l'effort de rechercher ces informations.

Les pages qui suivent regroupent l'ensemble des informations dont je dispose actuellement sur les productions Radio-Techna, essentiellement grâce à la collaboration très active de Marguerite Horguelin de son vivant mais aussi grâce au concours de Marc Horguelin (son fils cadet), de Nicole et Viviane Horguelin (deux de ses filles) et de Odette Escot (une cousine d'Agen qui a vécu l'aventure Radio-Techna de très près)   qui se sont investi avec beaucoup d'enthousiasme dans cette recherche. En premier lieu, vous pourrez découvrir ma collection dans son intégralité. L'article historique (P2) a été à nouveau remanié. Une version résumée en anglais est disponible en P3. La page 4 est une nomenclature aussi exhaustive que possible des postes fabriqués par Paul Horguelin. Elle comprend ma collection, les photos que j'ai glané dans d'autres collections ainsi que les photos d'époque que j'ai pu me procurer dans les archives de la famille Horguelin. La page 5 est une nomenclature des composants utilisés par Paul Horguelin au cours du temps (ce qui est d'un certain secours pour la datation des appareils). La page 6 est dédiée à la fabrication des Radio-Techna dans l'atelier de Nuisement sur Coole, elle comprend de nombreuses photos d'époque. La page 7 s'intéresse à la distribution des Radio-Techna par le circuit des revendeurs. Une page 8 est dédiée au poste monolampe type communal, le premier sans doute à avoir fait l'objet d'une fabrication en série et surtout d'un catalogue. En page 9 vous découvrirez une perle récemment découverte, un petit film publicitaire sur Radio-Techna réalisé par Paul Horguelin en 1932. La page 10 regroupe un certain nombre de documents annexes, catalogues et notices extraites des archives Horguelin.  

Bien entendu, je suis toujours acheteur de postes Radio-Techna et plus généralement de tous les postes fabriqués par Paul Horguelin sous d'autres marques. Je suis aussi intéressé par toutes les photos d'appareils inconnus pour enrichir la nomenclature. N'hésitez pas à me contacter : everdier@jcverdier.com 

 

                                                                                                               

                                                                                       Le monolampe type Communal 1923, mon premier Radio-Techna

                                                                                   Cliquez sur le poste pour un accès direct à la collection Radio-Techna

 

 

                                                                                    

 

                                                                                                                           ENGLISH VERSION

 

December 12 1991, Today it is the Chartres radio auction day. I hope to purchase a beautiful french PARM radio which is fully described on the catalog.  I didn't took care of  the number...., summarily described and not pictured. During the exposition, I discover that very small 1 tube radio still covered with the dust from an attic. Radio-Techna, that brand name is unknown for me but the set is far from trivial. I like a lot that sort of very surprising radios, some of the classic ones are really beautiful but I have seen dozens during the past 25 years, it is not so exciting. Definitely, I like that Radio-Techna and I want it. The auction starts at 500 french francs (approx 80 euros now)...600...700...1000...1500...I'am not alone...2000...2500...3000....its really expensive and I have already purchased the PARM...3100...3200....one two....three....yes its for me. I don't take care of another Radio-Techna, not so nice, and I leave the show. It was a great day. The PARM will stay during many years on a rack. The Radio-Techna will be the start of a nice adventure.

A brand name, Radio-Techna, a serial number, 36...definitely that small set looks great after spending some hours to clean it....but for the moment I know nothing about it. SET, Irradia, Huet, Defay, Omégadyne....for long, that sort of unknown but beautiful radios is my speciality. Sometime it is frustrating because I know nothing about the manufacturers of that sets. Behind the brand name there is necessary a man, a factory but nothing still exist for the historian except the items.

May 1992, I have talked a lot about my Radio-Techna, I have showed it to other collectors at Riquewihr (the largest french radio fair)...but nobody known, nobody have seen it before....finally a friend told me that he have seen one in a collection...and that it is for sale. Of course yes, I want it. The radio I receive some weeks later is really not terrific. A battery radio from the end of the 20's which is really not better than the most of the sets from that period (a B4 type, I will know that later). From an historical point of view it stays interesting, it means that my unknown manufacturer have made radios during many years (the 1 tube model is from the early 20's)...and it is not really unknown now, there is a name engraved on the ebonite front panel : P Horguelin, Ing Radio-Electricien, Nuisement, Marne.

Minitel 36-11, Horguelin/Nuisement, I try...and there is a miracle : Paul Horguelin/1 rue Haute/Nuisement sur Coole. An old woman is on the phone. "Yes of course I know Radio-Techna, the maker was my husband Paul Horguelin".  In front of me on the desk, my one tube radio, on the Phone Marguerite Horguelin, nearly 90 years old, who have engraved the panel of my radio 68 years before. The situation is crazy but real. Whe have spoken during several hours ponctuated with many "I don't remember", "its old you know". When I ring of the phone I now more about Radio-Techna than about all the other french manufacturers. The adventure can starts.

Announcements in the radio club journal, talks with the bests bargain hunters....all the serious collectors knows that I'am now looking for Radio-Techna radios, and it works. One, two, sometimes three radio in a one year time. The collection rise rapidly and the history is more and more precise thanks to numerous contacts with Marguerite Horguelin and to the access to the private archives of the family. In 1999 I write a first article in the CHCR club journal. This one is considerably revised for my web site in 2000. Thanks to that new media, everybody is now able to know that I'am looking for Radio-Techna sets. I receive less proposals for collectors but more and more from people who have found that in their attic and have simply written "Radio-techna" on Google. In 2007, a Technadyne set have comes to me from England, thanks, many thanks to internet.

When I write the present text -end of 2009-, Marguerite Horguelin is not still alive. The Verdier Radio-Techna collection includes 34 apparatus. Numerous more are identified and clearly located in collections. Sometimes wonderful (the firsts), sometimes trivial (most of the late models), the Radio-Techna sets are amongst the most well known french radios from the 20's. I'am nearly sure that nobody have get so precise informations about Vitus, Hurm or Pericaud, even if that brand names are much more collected than Radio-Techna sets. Most of the collectors spends time and money for the apparatus but a very few makes the effort to get the historical informations.

The following pages includes all the informations I actually have collected about Radio-Techna. At first, you will see my complete Radio-Techna sets collection (a few double are not pictured). Then, my historical article (in french) newly revised and a shortened version in english. The next page is a list of the all Radio-Techna models known. It includes my collection, the pictures I have taken in someother collections, the black and white pictures I get from the Horguelin familly private archives and the catalogues. Then, a list of the electric components used in Radio-Techna sets (it is of great help for dating). Another page is dedicated to the production of the sets in the Nuisement factory. It includes many old pictures. The next one speaks about the retailing of the sets with more old pictures.

Of course, I'am still looking for Radio-Techna sets. If you have one don't miss to contact me : everdier@jcverdier.com

 

 

                                                                                                                           

                                                                                                                         One tube radio 1923, my first Radio-Techna

                                                                                                      Click on the radio for direct access to my Radio-Techna collection